La diversification alimentaire

8 mars 2022

La diversification alimentaire correspond à l’introduction d’aliments autres que le lait dans l’alimentation du nourrisson.

Outre l’éveil au goût et aux textures c’est tout un accompagnement de son éducation alimentaire qui permettra à l’enfant d’aimer se mettre à table et d’avoir un équilibre alimentaire essentiel à sa santé future.

Passer un zeste d’agrume sous son nez ou lui faire sentir une feuille de menthe ou de basilic froissée entre vos doigts permettra de réaliser un petit atelier axé sur le goût bien avant les 4 mois de l’enfant.

Après de nombreuses études menées ces dernières années au niveau de la physiologie, de la psychologie ou des allergies chez le nourrisson, les experts s’accordent à dire que la meilleure fenêtre pour débuter la diversification alimentaire est entre 4 et 6 mois. Dans tous les cas les premiers changements doivent se faire tout en douceur et sans le forcer.
Si ça n’est pas déjà fait alors c’est autour des 5-6 mois que les premières purées de légumes ou compotes pourront être proposées à l’enfant à la cuillère. Il est vivement conseillé de débuter par les légumes. 

Et si l’enfant n’aime pas ? Patience et persévérance. Il faut reproposer au minimum 7 à 8 fois un aliment, certaines études disent même 12-14 fois. Pour l’accompagner dans son éveil il est important qu’il puisse voir ses pairs manger pour prendre exemple sur ce qu’ils mangent et comment ils le mangent. Les enfants miment beaucoup ce qu’ils voient c’est leur meilleure façon d’apprendre, les adultes peuvent montrer l’exemple !
Vers 6 mois, presque tous les enfants ont débuté la diversification alimentaire. Le lait reste l’aliment de base des apports caloriques à cet âge et il peut goûter à de nombreux fruits et légumes.